Avertir le modérateur

28/04/2010

BOULIMIE ANOREXIE

_boulimie-small_s.jpgLa boulimie et l’anorexie font partie des conduites addictives. La boulimie se caractérise par des épisodes impulsifs de suralimentation, alors que l’anorexie se définit par l’absence de prise de nourriture. Elles ne sont pas à mettre en opposition puisqu’elles coexistent fréquemment chez une même personne.

La boulimie et l’anorexie touchent surtout les femmes, mais également les hommes. L’anorexie est mortelle, avec un taux de mortalité de 5 à 9 % selon les sources; elle nécessite un suivi médical. 

La boulimie se caractérise par des crises irrépressibles et répétées d’absorption massive de nourriture. Elle s’accompagne de:

- un sentiment de perte de contrôle de l’alimentation (impossibilité de contrôler les quantités consommées, le choix des aliments, le temps de la crise).
- des comportements compensatoires ayant pour fonction d’annuler la suralimentation (vomissements, laxatifs, exercices physiques excessifs, jeûne,….).
- un sentiment de vide interne, une tension (comblés par l’ingestion massive).
- une mauvaise estime de soi, influencée de manière excessive par le poids et la forme corporelle.
- des troubles de la perception de l’image du corps

Pour les personnes souffrant d’anorexie-boulimie , selon le vécu de chacun, la thérapie permettra notamment de travailler les points suivants:

- le non-dit et l’affirmation de soi
- l’image corporelle et l’estime de soi
- les troubles anxieux, le stress post-traumatique
- la gestion des émotions et des besoins
- les carences affectives et identitaires

07/04/2010

ANOREXIE

regime-jeune.jpgAnorexie et fascination    :

L'anorexie mentale peut devenir facteur de fascination pour les parents. L'obstination de l'adolescente dans son refus de se nourrir en arrive à apparaître comme une force qui à défaut de rassurer , fascine une famille en désarroi.

La conduite anorexique prend une dimension fétichiste faite d'un mélange de maîtrise, de déni et d'idéalisation. L'anorexique est dans le contrôle et la maîtrise permanente de ses besoins physiologiques, ce qui renvoie forcément  l'image d'une puissance enviable.

Cette dimension fétichiste confère à l'anorexique, une place particulière faite de pouvoir similaire à celle de la figure grand-parentale.

La force du symptôme apparaît une fois encore de façon paradoxale , non seulement fascinante mais aussi rassurante.

Si les parents sont sollicités par l'inquiétude que provoque l'état de leur enfant, ils sont en même temps toujours tenus à l'écart par leur impuissance à les aider.

Grâce à la thérapie, la patiente devrait pouvoir abandonner sa conduite symptômatique et son refus d'identification maternelle. L'ensemble des investissements et des intérêts peut s'ouvrir dans un plaisir nouveau à échanger. En deux mots la patiente peut retrouver la responsabilité de sa guérison et le plaisir à réaliser ses potentialités personnelles.

00:54 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : anorexie, maîtrise, contrôle, déni, idéalisation, symptôme, thérapie | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

08/03/2010

ALCOOLISME ET DEPRESSION

alcoolisme.jpgAnxiété et dépression :

Deux comorbidités sont associées à l'alcoolodépendance.

l' alcoolodépendance est rarement une maladie surgissant  de manière isolée : dans de très nombreux cas, elle accompagne des troubles très fréquents aujourd'hui : la dépression et l'anxiété.

La question de la psychothérapie se pose dans ce cadre en soulevant celle de la difficile mise en œuvre d'une psychothérapie qui soit à la fois centrée sur la dépendance et sur une nécessaire revalorisation narcissique du sujet, une responsabilisation et une affirmation de soi.

La dépression est, dans ce cas, sans nul doute le facteur le plus inquiétant de la triade anxiété-dépression-alcoolisation, en ce sens qu'elle est souvent à la source d'une « fuite dans l'alcool ». D'autre part, elle peut aussi être la conséquence d'une alcoolisation, voire un symptôme aggravant.

Inutile de toucher au symptôme de l'addiction, le fait de travailler les origines du besoin de boire  suffisent à long terme pour supprimer l'addiction. Un thérapeute ordonnant à son patient d'arrêter l'alcool en thérapie serait similaire à la mère toute puissante dont la patient tente déjà difficilement de se séparer par des limites artificielles.

09:36 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : thérapie, dépression, alccol, anxiété, addiction | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

06/03/2010

SECRET DE FAMILLE

chut.jpgFondée sur les non-dits, sur les silences, sur les secrets, la transmission transgénérationnelle dite “en creux” ou “en négatif” peut véhiculer les effets pathogènes de traumatismes anciens.  À cet égard, la mission principale des psychothérapies centrées sur la transmission transgénérationnelle est souvent la mise en récit de l’histoire autobiographique et familiale fantasmatique, c’est- à-dire l’élaboration d’une histoire qui puisse donner force et cohérence au vécu du patient.

2 “Un traumatisme ancien, devenu secret de famille agirait comme un fantôme susceptible de perturber les familles à travers les générations” référence aux travaux des psychanalystes Nicolas Abraham et Maria Torok. Il s’agit souvent de secrets honteux à propos d’un ancêtre, comme un décès suspect (mort violente, suicide), une naissance illégitime ou un inceste, qui sont dissimulés d’une génération à l’autre. En cachant le secret indicible qui est demeuré un deuil impossible, on l’installe à l’intérieur de soi, dans un caveau secret ou “crypte psychique”. “C’est le non-dit et le mystère autour du secret, mais pointés par le silence et l’évitement, qui deviennent agissants et peuvent se traduire par des perturbations psychiques et/ou comportementales chez un ou des sujets, à la génération suivante”, Les effets pathogènes du secret familial sont ainsi susceptibles de traverser les générations.

 

 

THERAPIE PAR L'ART

 

 

 

L'art-thérapie est l'utilisation de l'expression artistique dans l'aide aux personnes qui ont des difficultés à exprimer leurs maux psychiques (angoisse, dépression, stress, inhibition)

L'art-thérapie apporte aussi un soutien thérapeutique aux personnes confrontées à une détresse émotionnelle. Le principe de base est d'encourager les patients à exprimer leurs sentiments et émotions sous une forme visuelle ou plastique (peinture,
dessin..). Les émotions et les contenus inconscients peuvent être approchés par l'art-thérapie plus facilement et plus rapidement qu'avec la parole


Le plus important lors d'une séance d'art-thérapie est de surmonter la crainte de s'exprimer, de faire ressurgir des émotions et sentiments refoulés dans notre inconscient et d'aider à connaître leurs origines.

Un autre aspect positif de l'art-thérapie est le fait que l'œuvre d'art peut contenir des symboles significatisf pour le créateur de l'oeuvre.

L'art-thérapie est une méthode idéale pour se relaxer et résoudre très naturellement ses problèmes. Peu importe le talent ou le savoir-faire, le plus important est d'écouter sa "voix" intérieure et de s'exprimer à travers sa création artistique.

L’essentiel c’est de laissez "parler" votre intuition et votre spontanéité et de  faire taire la "voix" critique qui est en vous, en deux mots l’esthétique importe peu seule compte la connaissance de soi que l’on en retire.

peinture.jpg

02:35 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : thérapie, angoisse, dépression, stress, inhibition, détresse, émotions | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

03/03/2010

Psychologue : présentation

PRESENTATION

Catherine Granaux

 

Profession : psychologue clinicienne

 

Adresse professionnelle : 10 rue de Nesle 75006.

Métro Odéon.

 

Téléphone : 06 19 97 39 96

 

N° ADELI : 511 212 212 000 16

 

Qualification professionnelle : Psychologue qualifiée par Psy en mouvement

 

Courant méthodologique de psychothérapie : psychothérapie psychanalytique

 

Type de patients : Adolescent

                               Adulte

                               Angoisse, dépression, addiction, abus sexuel, inceste, maltraitance,

                                anorexie, boulimie. 

Type de séance : Individuelle

                              En couple

Thérapie psychanalytique

Soutien psychologique

Passation éventuelle de test du Rorschach et du TAT

Génogramme de la famille

 

Description : Psychologue clinicienne titulaire du DESS, du DEA ainsi que d'un doctorat en psychologie clinique à l'université de Paris VII.

 

Société : cabinet libéral

 

Publication: Thèse sur les problématiques transgénérationnelles.

 

24/02/2010

PSYCHOTHERAPIE RORSCHACH et TAT

tat2.jpgLes épreuves projectives destinées à explorer l'imaginaire et l'inconscient des individus par associations verbales sur des taches d'encre (le Rorschach), ainsi que des photos de personnes en situation (TAT ou thematic aperception test) mettent en lumière la complexité des conflits psychiques et des relations interpersonnelles Ces deux test, sont complémentaires : le figuratif du TAT et le non-figuratif du Rorschach. Les sphères de la vie inconsciente sont distinctes : le Rorschach permet plus facilement que le TAT la mise en lumière des troubles identitaires et du narcissisme, alors que la réactivation du complexe d'Œdipe est plus facilement perçue avec le TAT. Leur utilisation conjointe est donc justifiée.Ces épreuves projectives sont donc des outils précieux pour éclairer les processus psychiques inconscients et constituent une aide irremplaçable dans les psychothérapies.

 

 

 

23:43 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : therapie, test, inconscient, oedipe, rorschach, tat | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

18/02/2010

PSYCHOLOGUE

PRESENTATION

Catherine Granaux

 

Profession : psychologue clinicienne

 

Adresse professionnelle : 10 rue de Nesle 75006. Métro Odéon.

 

Téléphone : 06 19 97 39 96

 

N° ADELI : 511 212 212 000 16

 

Qualification professionnelle : Psychologue qualifiée par Psy en mouvement

 

Courant méthodologique de psychothérapie : psychothérapie psychanalytique

 

Type de patients : Adolescent

                               Adulte

                               Angoisse, dépression, addiction, abus sexuel, maltraitance. 

Type de séance : Individuelle

                              En couple

Thérapie psychanalytique

Soutien psychologique

Passation éventuelle de test du Rorschach et du TAT

Génogramme de la famille

 

Description : Psychologue clinicienne titulaire du DESS de psychologie clinique et du DEA de psychologie clinique à Paris VII.

 

Société : cabinet libéral

 

Publication: Thèse  sur les problématiques transgénérationnelles.

10:19 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : psychologie, thérapie, angoisse, depression, addiction | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

15/02/2010

TOXICOMANIE

Le toxicomane présente une partie malade et une partie non malade puisque chez lui, le stade du miroir, que Jacques LACAN instaure comme organisateur du Je, est en réalité un "stade du miroir brisé". Avec cette notion, C. OLIEVENSTEIN indique un dérapage chez le sujet dépendant au niveau de la genèse de l'identification. Par cette métaphore de la brisure du miroir[1], l'auteurexplique que le sujet se découvre ainsi "autre", ce qui lui permet de rompre l'existence fusionnelle qu'il menait avec sa mère. Au moment où devait se constituer un moi différent du"Moi-fusionné-mère", tout se passe comme si, à cet instant, le miroir se brisait, renvoyant à la fois une image brisée et une incomplétude. OLIEVENSTEIN parle à ce propos de "narcissisme brisé". De ce double mouvement simultané de la reconnaissance et de la brisure va naître cette incertitude nosographique concernant la pathologie du sujet dépendant évoquée plus haut. Dans ce sujet "à la fois normal et à la fois psychotique", on peut reconnaître les "états transitionnels" de GLOVER, futurs "états-limites", qui ont "un pied dans la psychose et l'autre dans la névrose", précédemment évoqués[2].

 

 



[1] C. OLIEVENSTEIN: in "La vie du toxicomane", Paris PUF, "Nodules", 1982.

[2] E. GLOVER, in "on the aetiology of drug addiction", 1932, International Journal of Psychoanalysis, vol.

13, 298-328.

 

11:19 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toxicomanie, thérapie | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

25/12/2009

PRESENTATION

Catherine Granaux

 

Profession : psychologue clinicienne

 

Adresse professionnelle : 10 rue de nesle 75006. Métro Odéon.

 

Téléphone : 06 19 97 39 96

 

N° ADELI : 511 212 212 000 16

 

Qualification professionnelle : Psychologue qualifiée par Psy en mouvement

 

Courant méthodologique de psychothérapie : psychothérapie psychanalytique

 

Type de patients : Adolescent

                               Adulte

 

Type de séance : Individuelle

                              En couple

Thérapie psychanalytique

Soutien psychologique

Passation éventuelle de test du Rorschach et du TAT

Génogramme de la famille

 

Description : Psychologue clinicienne titulaire du DESS de psychologie clinique et du DEA de psychologie clinique à Paris VIIet du Doctorat de psychologie clinique

 

Société : cabinet libéral

 

Publication: Thèse sur les problématiques transgénérationnelles.

 

 

23:50 Publié dans psychologie, santé | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : psychologue ile de france, thérapie | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu