Avertir le modérateur

13/06/2012

S'en sortir (diaporama)

 

http://www.kizoa.fr/diaporama/d2793457kP127442200o2/s'en-...

01:03 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : diaporama, psychologie, angoisse, addiction, secret, inceste, maltraitance | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

28/04/2011

TRANSMISSION TRANSGENERATIONNELLE

the-secret.jpgEn 1978, deux psychanalystes freudiens, Nicolas Abraham et Maria Torok (1) inventent les notions de cryptes et de fantômes pour expliquer leurs observations cliniques: ils imaginent qu'un secret ait pu être enfermé par le non-dit dans une crypte de l'inconscient familial et en resurgir pour influencer le comportement de leurs patients. Ce revenant est donc une formation de l'inconscient, né du secret inavouable d'un autre membre de la famille, et qui s'est transmis d'un inconscient à l'autre à travers les générations. Dans l'optique transgénérationnelle, une personne porteur de crypte, souffre d'une maladie généalogique familiale, d'une loyauté familiale inconsciente et/ou des conséquences d'un non-dit devenu secret.

Les manifestations sont très diverses. Il s'agit aussi bien de paroles et d'actes bizarres que de symptômes phobiques, obsessionnels, psychopathiques psychosomatiques et, parfois, psychotiques.

Photgraphie extraite de axial-media.over-blog.org


[1] Abraham N. et M. Torok,  L'écorce et le noyau, Paris, Flammarion, 1987

 

31/03/2010

L' automutilation à l'adolescence

Angoisse.jpgL’automutilation est une blessure que l’on s’inflige  soi-même. Il s’agit de violences physiques cutanées qui comprennent, outre des lacérations, des brûlures, essentiellement avec des cigarettes. Ce comportement prédomine à l’adolescence et particulièrement chez les filles.

« Se couper » soulage une douleur intérieure : le sang qui coule remplace les larmes. Les coupures par les lames  calment  l’angoisse.

La souffrance provoquée leur permet de se sentir « vivre ». Il arrive que ce sentiment d’exister soit particulièrement faible, et c’est dans ce contexte que les automutilations interviennent : souffrir donne le sentiment d’exister quand plus rien n’existe ou quand on a le sentiment de ne plus exister  pour soi, donc permet durant un laps de temps de sortir d’un statut de mort-vivant.

Dès que l’angoisse excède un certain seuil, le sang versé silencieusement et secrètement  apaise l’excès de tension sans pour autant alerter la famille, violence muette retournée contre soi. Ainsi les apparences sont sauves… 

00:53 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : automutilation, violence, angoisse, mort-vivant, secret, adolescence | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

06/03/2010

SECRET DE FAMILLE

chut.jpgFondée sur les non-dits, sur les silences, sur les secrets, la transmission transgénérationnelle dite “en creux” ou “en négatif” peut véhiculer les effets pathogènes de traumatismes anciens.  À cet égard, la mission principale des psychothérapies centrées sur la transmission transgénérationnelle est souvent la mise en récit de l’histoire autobiographique et familiale fantasmatique, c’est- à-dire l’élaboration d’une histoire qui puisse donner force et cohérence au vécu du patient.

2 “Un traumatisme ancien, devenu secret de famille agirait comme un fantôme susceptible de perturber les familles à travers les générations” référence aux travaux des psychanalystes Nicolas Abraham et Maria Torok. Il s’agit souvent de secrets honteux à propos d’un ancêtre, comme un décès suspect (mort violente, suicide), une naissance illégitime ou un inceste, qui sont dissimulés d’une génération à l’autre. En cachant le secret indicible qui est demeuré un deuil impossible, on l’installe à l’intérieur de soi, dans un caveau secret ou “crypte psychique”. “C’est le non-dit et le mystère autour du secret, mais pointés par le silence et l’évitement, qui deviennent agissants et peuvent se traduire par des perturbations psychiques et/ou comportementales chez un ou des sujets, à la génération suivante”, Les effets pathogènes du secret familial sont ainsi susceptibles de traverser les générations.

 

 

26/02/2010

L'INCESTE, UNE SOUFFRANCE MUETTE

silence_by_donjuki.jpg

 


L'inceste est une irruption des fantasmes d'un adulte dans la réalité de l'enfant.

Dans le secret familial, l'enfant abusé vit un profond traumatisme tant physique que psychique:

·         l'enfant abusé, est comme toute victime de violence, sous l'emprise de son abuseur,

·         tiraillé entre l'amour qu'il éprouve pour les siens et ce qu'on lui fait subir, la culpabilité l'enferme dans une situation vécue comme sans issue,

·         la confusion des rôles, des fonctions et des places de chacun est telle qu'elle génère chez la victime une souffrance indescriptible.

 

En thérapie, ces dessins expriment à mots couverts le drame familial dans lequel il baigne.

     La levée du secret est un moment délicat pour l’enfant qui décide de parler, dans la mesure où il est pris dans une relation d’ambivalence vis-à-vis de l’auteur. L’enfant demande uniquement que la violence ou la maltraitance cesse, mais il ne demande pas nécessairement à être séparé́ de l’un de ses parents, ni que l’un d’eux soit envoyé́ en prison. Il faut parfois beaucoup de temps avant que l'enfant se décide à enfreindre l'interdiction de parler.

     Les blessures tues jusqu’alors peuvent s’estomper parce qu’elles ne restent pas plus longtemps emmagasinées dans l’inconscient.

01:47 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : traumatisme, inceste, violence, emprise, secret, maltraitance | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu