Avertir le modérateur

11/03/2013

PREVENTION DE LA MALTRAITANCE INFANTILE

 

 

prévention,de,la,maltraitance,instinct,maternelDevenir père ou mère et exercer pleinement son rôle de parent constitue pour tout adulte un travail complexe.

Il est possible de dépister de manière précoce des perturbations relationnelles qui pourront se mettre en place après la naissance.

L’idéologie des instincts parentaux est en recul mais il  persiste encore l’idée que si on a mis un enfant au monde on l’aime et on est capable de l’élever. D’ailleurs parler d’instinct serait dire alors qu’il y a quelque chose d’inné, or nous savons bien que l’instinct maternel se manifeste et se développe si un certain nombre d’éléments sont présents, tant du côté du parent que de l’enfant.

Un autre élément nous fait penser qu’il est nécessaire de développer une prévention précoce avant la naissance car nous connaissons bien également les processus de transmission ou de répétition ou d’influence transgénérationnels qui risquent de se produire si un parent qui a lui même été maltraité n’a pas réussi à élaborer autour de la violence qu’il a subie.

Il semble donc qu’il faut mettre en place des espaces de repérage qui permettent de situer des situations de vulnérabilité et de danger et il faut alors utiliser toutes les consultations prénatales intervenant dès la grossesse en permettant une écoute sur l’état psychique de ces mères et de ces pères, voire en mettant en place les modes d’intervention de soutien psychologique à domicile, car il nous a été permis de vérifier que la pratique des visites à domicile chez des femmes appartenant à des populations présentant des difficultés psychosociales permettent de faire que s’établisse un lien au cours de la grossesse. 

Le travail entrepris pourra se poursuivre ensuite sur un mode plus psychothérapique. Ce type d’interventions à domicile semble particulièrement utile dans les familles à problèmes multiples, démunies sur le plan social, où les mères s’expriment plus facilement que dans des situations de consultations. Ces familles sont d’ailleurs le plus souvent inaccessibles dans la mesure où elles ne se rendent pas aux rendez-vous proposés dans les centres de consultations. Ces familles sont souvent dissociées, il n’existe pas de figures paternelles stables, les ressources matérielles sont également précaires.

A côté des équipes déjà en place qui interviennent à domicile, travailleurs sociaux,  assistantes sociales, puéricultrices, éducatrices, nous pensons que des d’interventions psychologiques pour une prévention précoce des risques de maltraitance doivent être mises en place.

 Dans cette optique, il faut former les personnels à avoir des entretiens systématiques, développer le travail en réseau avec les services de PMI, de gynécologie, d’obstétrique et de psychiatrie, aller au-delà de la simple information pour repérer les troubles de l’investissement, les troubles de l’identification à l’image maternelle en raison d’une histoire douloureuse.

 

23:17 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prévention, de, la, maltraitance, instinct, maternel | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

07/03/2013

Psychologie et vampires

 

1a6bb958988ab2c266ac81768d82d1a5.jpg

 

L’univers du mythe, soutient l’universalité des mécanismes collectifs mis à jour.

 

Les outils d’analyse appartenant à des mythes sont difficiles à manier, souvent employés pour désigner une croyance manifestement erronée au premier abord, mais qui peut se rapporter à des éléments concrets exprimés de façon symbolique[] et partagée par un nombre significatif de personnes.

 

Comme il existe une intime familiarité entre ce que le mythe donne à voir et la mise en scène fantasmatique de tout à chacun, les contours d’une mise en scène primordiale sont marquées par l’imminence de la mort, mort de soi ou de l’autre.

 

Ce contact avec les mythes et les processus archaïques collectifs entraînent obligatoirement une réflexion approfondie sur les questions de l’origine. Le vampirisme est spectaculaire par cette métaphore qu’il donne à voir.

 

 Stars médiatiques, les vampires fleurissent à l’écran incarnés par Johnny Depp, Anthony Hopkins, Keanu Reeves, Robert Pattinson…personnages fascinants à la jonction des deux principaux instincts qui régissent notre existence, l'instinct sexuel et l'instinct de mort comme le cite Jean Marigny. A la différence de ses ancêtres cinématographiques, le vampire moderne s’humanise et ne craint plus Dieu.

Cet état de  morts-vivants présente une analogie avec la dépression, or la dépression est une maladie des temps modernes caractérisés par le déclin de l’image du père. Le vampire se nourrit de l’autre pour survivre. Cette destruction psychique est prégnante dans les familles où règne l’emprise : inceste, incestuel et maltraitance en sont le fleuron.  Ces parents tyranniques ou démissionnaires chosifient l’enfant, se nourrissent de lui, ce qui laisse supposer hypothétiquement que l’enfant se fige dans une mort apparente, une non-vie  en phase avec les demandes parentales.L’enfant ne peut acquérir son autonomie, ni sa liberté de penser et devient à son tour mort-vivant aspiré par l’attraction mortifère parentale.

 

 

 

 

 

 

 

02:09 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vampirisme, transgénérationnel, inceste, incestuel, maltraitance | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu