Avertir le modérateur

28/02/2010

LA PASSION

FUSION PASSIONNELLE

 

 photo-de-felin-tigre-panthere%20(9).jpg

La face ravageante de la passion implique sa dimension salvatrice. Car si l'autre, l'objet d'amour, est indispensable à la survie du sujet, celui-ci ne peut en souffrir aucun éloignement, aucune indifférence, aucun retranchement. Le sujet sera donc prêt à toutes les concessions pour que l'objet reste l'objet et reste objet disponible voire possédé. De plus, l'angoisse de la perte et la jalousie qu'elle implique empoisonneront inévitablement la vie de ce couple. Le lien passionné salvateur, source de vie et de créativité, comporte, en tant que passion, le risque de devenir ou d'être à la fois, lien qui enchaîne et étrangle, et le sujet et son objet. Ce qui viendra s'ajouter aux souffrances subjectives liées à l'idéalisation et à la surestimation sexuelle impliquant la mésestimation de soi et aux vœux de fusion amoureuse impliquant la « dévoration de l'autre [1]» et les autres disparitions subjectives impliquées par ce type de lien.

Titre de la photo: "Fait l'un"

(1) P. De Neuter, « Félin pour l'autre. La fonction du fantasme dans le couple », dans Cahiers de sciences familiales et sexologiques, 1990, n° 18, p. 105-127.

14:25 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fusion, idéalisation | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

26/02/2010

SUICIDE

suicide-collectif.jpgPour Sigmund Freud, le suicide est une forme d'homicide: "nul n'est à même de trouver l'énergie psychique de se tuer, à moins de commencer par tuer quelqu'un à qui il s'est identifié".

Le suicide exprime à la fois un désir de mourir, un désir de commettre l'acte de tuer et un désir d'être tué.

Le suicide peut avoir trois fonctions:

 1. Évitement. Il s'agit de la fuite face à une situation douloureuse inacceptable, que ce soit au niveau somatique (cancer par exemple) ou psychologique comme un deuil, de l'angoisse.

 2. Auto-agression. C'est le retournement de l'agression contre soi-même , symptomatique des mélancolies.

 3. Appel au secours. C'est un message désespéré adressé à l'entourage perçu hostile ou indifférent. Il s'agit ici d'une tentative de suicide avec appel à autrui pour qu'il intervienne. Le suicide, qui n'était pas recherché, se réalise quand les secours ne sont pas intervenus assez rapidement.

 Les causes de son geste se trouvent dans des réponses à des questions relevant de son histoire: que s'était il passé dans sa vie? Dans celle de ses parents? Comment avait il été soutenu, aidé dans son désir de vie ?
Quelle valeur s'accordait-il ?

11:24 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : suicide, angoisse, deuil, anxiété, appel au secours | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

L'INCESTE, UNE SOUFFRANCE MUETTE

silence_by_donjuki.jpg

 


L'inceste est une irruption des fantasmes d'un adulte dans la réalité de l'enfant.

Dans le secret familial, l'enfant abusé vit un profond traumatisme tant physique que psychique:

·         l'enfant abusé, est comme toute victime de violence, sous l'emprise de son abuseur,

·         tiraillé entre l'amour qu'il éprouve pour les siens et ce qu'on lui fait subir, la culpabilité l'enferme dans une situation vécue comme sans issue,

·         la confusion des rôles, des fonctions et des places de chacun est telle qu'elle génère chez la victime une souffrance indescriptible.

 

En thérapie, ces dessins expriment à mots couverts le drame familial dans lequel il baigne.

     La levée du secret est un moment délicat pour l’enfant qui décide de parler, dans la mesure où il est pris dans une relation d’ambivalence vis-à-vis de l’auteur. L’enfant demande uniquement que la violence ou la maltraitance cesse, mais il ne demande pas nécessairement à être séparé́ de l’un de ses parents, ni que l’un d’eux soit envoyé́ en prison. Il faut parfois beaucoup de temps avant que l'enfant se décide à enfreindre l'interdiction de parler.

     Les blessures tues jusqu’alors peuvent s’estomper parce qu’elles ne restent pas plus longtemps emmagasinées dans l’inconscient.

01:47 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : traumatisme, inceste, violence, emprise, secret, maltraitance | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

24/02/2010

PSYCHOTHERAPIE RORSCHACH et TAT

tat2.jpgLes épreuves projectives destinées à explorer l'imaginaire et l'inconscient des individus par associations verbales sur des taches d'encre (le Rorschach), ainsi que des photos de personnes en situation (TAT ou thematic aperception test) mettent en lumière la complexité des conflits psychiques et des relations interpersonnelles Ces deux test, sont complémentaires : le figuratif du TAT et le non-figuratif du Rorschach. Les sphères de la vie inconsciente sont distinctes : le Rorschach permet plus facilement que le TAT la mise en lumière des troubles identitaires et du narcissisme, alors que la réactivation du complexe d'Œdipe est plus facilement perçue avec le TAT. Leur utilisation conjointe est donc justifiée.Ces épreuves projectives sont donc des outils précieux pour éclairer les processus psychiques inconscients et constituent une aide irremplaçable dans les psychothérapies.

 

 

 

23:43 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : therapie, test, inconscient, oedipe, rorschach, tat | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

22/02/2010

TOXICOMANIE ET THERAPIE

ADDICTION : TOXICOMANIE ET THERAPIE

cannabis-petard.jpgLe corps sous emprise ne peut trouver une place propre et paradoxalement fumer du haschisch représenterait une tentative pour se constituer un corps autonome dans un mouvement visant l'autonomie, à la place, de ce que nomme Freud, d'une formation de masse à deux. 1

Des traumatismes ont été éprouvés sans être reconnus et des traces mnésiques désaffectées sont demeurées  dépourvues de sens, ce qui tend à prouver que ces problématiques peuvent s'inscrire dans le champs de l'addiction.

La psychothérapie devra aider le sujet à se couper de l'unisson fondé sur les forces de séduction narcissique et à se tourner sur l'individualisation qui lui est promise.


1 Selon Freud dans Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1981, p.180

 

11:55 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

20/02/2010

ABUS SEXUEL

ABUS SEXUEL ET PASSAGE A L'ACTE

 

Le passage à l'acte pose le problème des rapports entre la pensée et l'action. Le basculement entre l'acte en fantasme et l'acte réel se trouve interrogé, lorsque celui ci devrait moralement être inhibé par des mécanismes de défense.

Il est l'effet d'un mode préoedipien du fonctionnement psychique où prédominent les processus primaires, incapables de tolérer la frustration, de reconnaître l'épreuve de réalité et de freiner la tendance à l'impulsivité.

L'acte évacue toute mentalisation et angoisse et prouve une carence d'élaboration psychique. En ce qui concerne les actes les plus violents, on peut parler d'effondrement narcissique. L'acte représente alors une preuve d'existence et n'est pas le résultat d'une construction psychique. D'où son aspect pulsionnel brutal. Tout abus de pouvoir devient une forme de transgression de l'interdit de l'inceste. L'agir  serait le passage du fantasme à sa mise en acte.

L'inceste véritable phénomène d'addiction, nécessite un agir au long cours et non un passage à l'acte lié au débordement des défenses. L'agir, à la fois processus d'auto engendrement et lutte contre l'effondrement dépressif, demeure le signe d'une souffrance psychique majeure qui cherche à s'élaborer, sans y parvenir, dans une mise en acte violente.

Une particularité du passage à l'acte sur le corps, c'est la chosification et sa dévitalisation, mécanismes défensifs. Dans ce type de relation la psyché et/ou le corps de l'autre sont investis de manière particulière, sous le règne de l'emprise.

L'enfant maltraité subit le comble de l'emprise paternelle, par l'injonction de devoir faire silence sur ce qui lui arrive.

L'enfant est un double, un retour à l'identique que le père n'abandonne jamais où il fait coïncider l'enfant réel avec l'enfant imaginaire.

Le machinal de la répétition l'emporte sur la mobilité, sur l'ouverture à l'altérité. Ce qui entraîne la croyance paternelle que l'enfant est consentant.

L'inceste vient signer le déni de la différence des sexes et des générations. L'interdit est donc le contenu propre du message lors du passage à l'acte. Car là où il y a une négation effective de la mort, il y a une déshumanisation. Le non-respect des besoins de l'enfant, donnant lieu à une atteinte narcissique, est facteur de répétition commémorative du noyau traumatique.

Néanmoins, la relation conjugale peut-être plus proche et la cohésion semble maintenue au prix de ces passages à l'acte qui permettent la dérivation d'une dépression après un deuil non résolu.

 

 

19:34 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

19/02/2010

ADDICTION AU CANNABIS

ADDICTION AU CANNABISdrog002.gif

Face à la rigidité du système de normes familiales et à l'impossibilité  d'affirmer sa différence, lejeune  toxicomane adopte une stratégie d'évitement des conflits, il continue à s'opposer silencieusement, ce qui a toujours contribué à maintenir « l'harmonie » au niveau du fonctionnement familial. Il reste ainsi  pleinement dépendant de ses parents tout en gardant une apparence de rébellion. « Le haschisch rend sage » dit un usager . Effectivement sous son influence, il s'immobilise dans une passivité non dénuée de jouissance et reste ainsi fidèle aux injonctions parentales et surtout maternelles.

10:56 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

18/02/2010

PSYCHOLOGUE

PRESENTATION

Catherine Granaux

 

Profession : psychologue clinicienne

 

Adresse professionnelle : 10 rue de Nesle 75006. Métro Odéon.

 

Téléphone : 06 19 97 39 96

 

N° ADELI : 511 212 212 000 16

 

Qualification professionnelle : Psychologue qualifiée par Psy en mouvement

 

Courant méthodologique de psychothérapie : psychothérapie psychanalytique

 

Type de patients : Adolescent

                               Adulte

                               Angoisse, dépression, addiction, abus sexuel, maltraitance. 

Type de séance : Individuelle

                              En couple

Thérapie psychanalytique

Soutien psychologique

Passation éventuelle de test du Rorschach et du TAT

Génogramme de la famille

 

Description : Psychologue clinicienne titulaire du DESS de psychologie clinique et du DEA de psychologie clinique à Paris VII.

 

Société : cabinet libéral

 

Publication: Thèse  sur les problématiques transgénérationnelles.

10:19 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : psychologie, thérapie, angoisse, depression, addiction | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

17/02/2010

DEPRESSION

Ours_triste.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Qu'est-ce que la dépression ?

La dépression est un "état psychique pathologique associant une modification pénible de l'humeur et un ralentissement de l'activité intellectuelle et motrice".
C'est un état morbide, plus ou moins durable, caractérisé par la tristesse et une diminution du tonus de l'énergie.

Symptômes de la dépression

On distingue deux types de dépression :

1 / la dépression majeure qui consiste en un ou plusieurs épisodes dépressifs majeurs tranchant avec le fonctionnement habituel de la personne.
2 / la dysthymie qui est caractérisée par des symptômes dépressifs chroniques, moins sévères, persistants pendant plusieurs années.

Les principaux symptômes permettant de diagnostiquer une dépression chez une personne sont les suivants :

- humeur dépressive
- diminution marquée de l'intérêt ou du plaisir
- troubles de l'alimentation
- troubles du sommeil
- agitation ou ralentissement psychomoteur
- fatigue ou perte d'énergie
- autodévalorisation ou sentiment de culpabilité excessive
- diminution de l'aptitude à penser ou à se concentrer ou
   indécision
- pensées morbides
- pensées suicidaires

Qu'est-ce que la dépression ?

La dépression est un "état psychique pathologique associant une modification pénible de l'humeur et un ralentissement de l'activité intellectuelle et motrice".
C'est un état morbide, plus ou moins durable, caractérisé par la tristesse et une diminution du tonus de l'énergie.

Symptômes de la dépression

On distingue deux types de dépression :

1 / la dépression majeure qui consiste en un ou plusieurs épisodes dépressifs majeurs tranchant avec le fonctionnement habituel de la personne.
2 / la dysthymie qui est caractérisée par des symptômes dépressifs chroniques, moins sévères, persistants pendant plusieurs années.

Les principaux symptômes permettant de diagnostiquer une dépression chez une personne sont les suivants :

- humeur dépressive
- diminution marquée de l'intérêt ou du plaisir
- troubles de l'alimentation
- troubles du sommeil
- agitation ou ralentissement psychomoteur
- fatigue ou perte d'énergie
- autodévalorisation ou sentiment de culpabilité excessive
- diminution de l'aptitude à penser ou à se concentrer ou
   indécision
- pensées morbides
- pensées suicidaires

Une thérapie soulève les problématiques inconscientes et permet ainsi de sortir de la dépression.

12:08 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : depression, angoisse | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

15/02/2010

TOXICOMANIE

Le toxicomane présente une partie malade et une partie non malade puisque chez lui, le stade du miroir, que Jacques LACAN instaure comme organisateur du Je, est en réalité un "stade du miroir brisé". Avec cette notion, C. OLIEVENSTEIN indique un dérapage chez le sujet dépendant au niveau de la genèse de l'identification. Par cette métaphore de la brisure du miroir[1], l'auteurexplique que le sujet se découvre ainsi "autre", ce qui lui permet de rompre l'existence fusionnelle qu'il menait avec sa mère. Au moment où devait se constituer un moi différent du"Moi-fusionné-mère", tout se passe comme si, à cet instant, le miroir se brisait, renvoyant à la fois une image brisée et une incomplétude. OLIEVENSTEIN parle à ce propos de "narcissisme brisé". De ce double mouvement simultané de la reconnaissance et de la brisure va naître cette incertitude nosographique concernant la pathologie du sujet dépendant évoquée plus haut. Dans ce sujet "à la fois normal et à la fois psychotique", on peut reconnaître les "états transitionnels" de GLOVER, futurs "états-limites", qui ont "un pied dans la psychose et l'autre dans la névrose", précédemment évoqués[2].

 

 



[1] C. OLIEVENSTEIN: in "La vie du toxicomane", Paris PUF, "Nodules", 1982.

[2] E. GLOVER, in "on the aetiology of drug addiction", 1932, International Journal of Psychoanalysis, vol.

13, 298-328.

 

11:19 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toxicomanie, thérapie | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

12/02/2010

SECRET DE FAMILLE ET PSYCHOTHERAPIE

Secret de famille

Le Fantôme se définit  comme le travail dans l'inconscient du secret inavouable d'un autre (inceste, crime, bâtardise, etc.). Sa manifestation, la hantise, est le retour du fantôme dans les paroles et actes bizarres, dans les symptômes (phobiques, obsessionnels...).Tout se passe, en fait, comme si le fantôme sortait de sa crypte (caveau intérieur dans lequel le secret inavouable est mis en conserve) pour venir nous hanter en parlant à la façon d'un ventriloque et même en agissant à notre place.

Une psychothérapie met à jour ces phénomènes inconscients.

11:57 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : psychothérapie | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

09/02/2010

INCESTE/PSYCHOSE

C'est  par rapport à la famille  psychotique que la famille à transaction incestueuse devrait être différenciée. Dans la première, c'est la confusion qui règne - rien n'est clair, mais tout est possible. Dans la famille de l'inceste,la confusion n'est pas exclue, mais son rôle serait de cacher la réalité de l'abus sexuel, effet de l'abus de pouvoir. Dans la famille  psychotique, l'on signale aussi un renversement entre parents et enfants. Dans l'inceste, la réalité de l'acte sexuel transforme l'enfant abusé en un pseudo-adulte. Ceci dégrade les relations dans la famille, au point qu'un exercice de force est nécessaire pour maintenir l'ensemble.

09:07 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : psychose, inceste, abus sexuel, parentification | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

08/02/2010

TOXICOMANE ET LOYAUTES FAMILIALES

Les mandats familiaux et les loyautés souvent « invisibles » occupent une place centrale dans les problématiques d'individuation et d'autonomie. Le concept de mandat peut exprimer un lien agissant sur plusieurs générations qui comporte un engagement à rendre des comptes par rapport à ce que chacun reçoit et doit donner à son tour. Les loyautés pouvant être cachées, le sujet n'est pas conscient des « dettes » et des « obligations » qui structurent les liens transgénérationnels.

Dans le même sens, le concept de délégation est « un lien de loyauté qui unit celui qui délègue à celui qui est délégué ». La délégation n'est pas nécessairement pathologique et elle représente un processus relationnel indispensable. Mais lors de fonctionnements familiaux perturbés, la délégation peut entraver les processus évolutifs en chargeant le sujet d'une mission problématique, voire impossible . Les distorsions de ce processus se traduisent par des mandats - ou des délégations - exerçant une force contraignante sur le sujet qui l'amène à suivre des missions familiales (par ex. réussite, exploit, transgression, passage à l'acte, loyauté ou soumission).

 La délégation est transmise de telle façon qu'elle ne peut qu'échouer (par ex. le sujet est chargé - le plus souvent inconsciemment - d'un mandat trop lourd qui entrave son individuation et empêche toute séparation effective de sa famille).

Dans les familles  de toxicomanes, des perturbations des frontières traditionnelles  ont été observées, sous-tendues par des coalitions entre des membres de plusieurs générations. Le père des toxicomanes a été décrit comme absent et distant émotionnellement.

09:06 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

05/02/2010

INCESTE ET TRANSMISSION

INCESTE

Les troubles de la sexualité, que sont  les perversions, ou l'inceste, traduisent un dysfonctionnement de filiation. La pathologie sexuelle des fils conduit à considérer l'existence d'une pathologie de la filiation au niveau du couple parental. Celle-ci suppose de repenser le rapport de la filiation et du sexuel, ainsi que ses impasses. Elles génèrent un trouble de la transmission psychique à la descendance, qui fourvoie la position de descendant d'une génération.

Par ailleurs, à côté des symptômes que sont les troubles variés de la sexualité, cette construction semble pouvoir s'élargir aux névroses. En effet, nous serions conduits par le même raisonnement à faire la part, dans les névroses, aux dysfonctionnements de la filiation sexuelle des parents aux enfants, voire des ascendants aux descendants, d'où l'intérêt d'effectuer un génogramme qui met en relief le fonctionnement familial transgénérationnel.

00:04 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu