Avertir le modérateur

15/01/2010

VIOLENCE ET TRAUMATISME / SYNDROME DE MUNCHAUSEN PAR PROCURATION

différentes formes de syndrome de Munchausen par procuration

« Les demandeurs d'aide » ou Help Seekers

Il s'agit de mères anxieuses qui falsifient ou provoquent rarement ou une seule fois des symptômes organiques chez leur enfant  dans le but de les faire hospitaliser et d'être rassurées par les pédiatres. Ces parents ne dénient pas les conduites de falsification. C'est en fait un appel à l'aide. Ces femmes cherchent à être rassurées par le médecin.

 « Les inducteurs actifs » ou Active Inducers

Il s'agit des cas les plus rapportés dans la littérature, caractérisés par des symptômes dramatiques activement induits par le parent ( exemples : suffocations et intoxications)

Il existe une relation symbiotique avec ces jeunes enfants, et les relations avec le conjoint sont le plus souvent perturbées. Leur motivation est l'obtention de bénéfices secondaires comme le contrôle des relations avec le médecin et leur reconnaissance comme bons parents.

Ces mères sont dans le déni le plus complet et participent aux soins avec calme, plaisir et dévotion.

C'est la forme la plus typique  et la plus représentative de syndrome de Munchausen par procuration .

 "Les dépendants aux médecins » ou Doctor Addicts

On retrouve un déni intense des actes. Convaincues de la réalité de la maladie de l'enfant, les mères adoptent une attitude revendicative vis à vis des équipes médicales.

Elles sont convaincus de la réalité de la maladie et par conséquent sont obsédées par la recherche du diagnostic, la réalisation d'examens complémentaires et l'application des traitements, même si leur attitude revendicative provoque des conflits avec les médecins. Les enfants sont plus âgés , plus déprimés et fréquemment atteints de maladies psychosomatiques. Il y a souvent des cas d'exagération extrême d'une maladie réelle existante dans cette catégorie.

Meadow les désigne par le terme de « Doctor Shopping » [2]



5 J. Libow, H.A Sheier : Munchausen syndrome by proxy : diagnosis and prevalence. Am. J. Orthopsychiatry, 1993, 63, 318_321.

[2] Meadow. Munchausen syndrome by proxy : the hinterland of child abuse. The Lancet, 1977, 2 : 343-345.

 

19:30 Publié dans psychologie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu