Avertir le modérateur

06/01/2010

PASSAGE A L'ACTE

 

Le passage à l'acte pose le problème des rapports entre la pensée et l'action. Le basculement entre l'acte en fantasme et l'acte réel se trouve interrogé, lorsque celui ci devrait moralement être inhibé par des mécanismes de défense.

Il est l'effet d'un mode préoedipien du fonctionnement psychique où prédominent les processus primaires, incapables de tolérer la frustration, de reconnaître l'épreuve de réalité et de freiner la tendance à l'impulsivité.

L'acte évacue toute mentalisation et prouve une carence d'élaboration psychique. En ce qui concerne les actes les plus violents, on peut parler d'effondrement narcissique. L'acte représente alors une preuve d'existence et n'est pas le résultat d'une construction psychique. D'où son aspect pulsionnel brutal. Tout abus de pouvoir devient une forme de transgression exemple : dans l'inceste, la maltraitance, l'abus sexuel. L'agir  serait le passage du fantasme à sa mise en acte.

18:56 Publié dans santé | Lien permanent | Commentaires (8) | |  del.icio.us | | Digg! Digg | | |

Commentaires

Bravo pour votre site !

Écrit par : Madame X | 16/08/2010

Merci pour vos encouragements.

Catherine Granaux

Écrit par : Granaux | 17/08/2010

Quelque chose qui ressemble à un sentiment ou fantasme de toute puissance comme enkysté dans le corporel. le passage à l'acte est très souvent compulsif sous l'effet d'une colère due à la frustration par exemple. Dans ce cas la violence explose sans que la personne ne puisse la contrôler par la pensée.

Écrit par : Granaux C. | 15/06/2011

mon Fran�ais n'est pas tr�s bon,mais je peut comprendre ce que vous voulze dire ! merci beaucoup pour cet grand effort

Écrit par : moving companies | 16/04/2012

je suie psy clinicienne en algerie a l'hopital psychiatrique dans service ferme medicolegale dans ce but je voudrais faire une etude sur:les troubles de l'attachement et des fonctions de controle dans le mecanisme de passage a l'acte chez lzs homicidaire dans un cadre d'une recherche universitaire j'ai cherche ce site pour avoir votre idee pour commencè merci ci-devant

Écrit par : khadidja | 12/07/2014

je suis psy algerienne a l'hopital en psychiatrie dans un service ferme je pense faire une etude sur:les troubles de l'attachement et des fonctiond de controle ds le mecanisme de passage a l'acte chez les homicidaire dans un but d'une recherche universitaire de master je voudrais bien avoir votre opinion

Écrit par : khadidja | 12/07/2014

je suis psy algerienne a l'hopital en psychiatrie dans un service ferme je pense faire une etude sur:les troubles de l'attachement et des fonctiond de controle ds le mecanisme de passage a l'acte chez les homicidaire dans un but d'une recherche universitaire de master je voudrais bien avoir votre opinion
Écrit par : khadidja | 12/07/2014
Répondre à ce commentaire

Écrit par : khadidja | 01/10/2014

Bonjour,

Il s'git probablement d'un service de psychiatrie avec des personnes ayant effectué une tentative de suicide. c'est difficile de répondre.
Le passage à l'acte correspond à une absence de mentalisation.Il est l’effet d’un mode préœdipien du fonctionnement psychique où prédominent les processus primaires, incapables de tolérer la frustration, de reconnaître l’épreuve de réalité et de freiner la tendance à l’impulsivité. L’acte évacue toute mentalisation et prouve une carence d’élaboration psychique. En ce qui concerne les actes les plus violents, on peut parler d’effondrement narcissique. L’acte représente alors une preuve d’existence et n’est pas le résultat d’une construction psychique, d’où son aspect pulsionnel brutal. La tentative de suicide nécessite un agir lié au débordement des défenses.
Elle tente de supprimer l'angoisse et le désespoir.
On se tue à défaut de tuer l'autre. Derrière se cachent les difficultés affectives du sujet qui ne se sent fondamentalement ni compris ni aimé.
C'est aussi un « processus de séparation et de différenciation avec l’autre » qui rétablit une frontière entre soi et autrui et restaure un espace propre à soi, une identité.
Se profile souvent le spectre de l'incestuel et de son emprise aliénante contre lequel le sujet tente d'échapper.La transmission de la vie psychique familiale traumatique non élaborée fait retour chez le sujet sous la forme du symptôme et du passage à l’acte.

Bonne chance dans votre travail khadidja.

Écrit par : Catherine Granaux | 02/10/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu